ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/1 - 2015  - pp.14-18  - doi:10.1007/s10298-015-0925-3
TITRE
Évaluation in vitro de l’activité antibactérienne de l’huile essentielle de Salvia officinalis

TITLE
In vitro evaluation of the antibacterial activity of essential oil of Salvia officinalis

RÉSUMÉ

Ce travail visait à vérifier lactivité thérapeutique antibactérienne dune plante à usage médicinal : Salvia officinalis L. ou sauge officinale du nord-est algérien. Pour ce faire, les huiles essentielles extraites ont été séparées et identifiées par chromatographie en phase gazeuse couplée à une spectrométrie de masse (CG/SM) et leur activité antibactérienne vis-à-vis des souches responsables de certaines maladies infectieuses a été évaluée, in vitro, sur milieu Mueller-Hinton.

Les résultats obtenus ont montré que lhuile essentielle isolée est formée de dix-neuf (19) composés terpéniques avec une prédominance de lα-thujone (environ 37%). Les tests de lactivité antibactérienne ont révélé que linhibition de la croissance varie en fonction de lespèce bactérienne et de la concentration du produit naturel testé. De toutes les souches testées, cinq dentre elles se sont montrées très sensibles face aux différentes concentrations de lextrait végétal obtenu avec des zones dinhibition pouvant dépasser 34 mm de diamètre telle que la souche Pseudomonas aeruginosa ATCC 27853 (37.08 mm) et Escherichia coli 1554 (34.48 mm). Les zones dinhibition enregistrées dépassent le plus souvent celles provoquées par lantibiotique (Rifampicine à 5 μg). Ces résultats sont prometteurs et apportent une validation scientifique quant à lusage massif de cette espèce.



ABSTRACT

This work was designed to assess the antibacterial therapeutic activity of the medicinal plant: Salvia officinalis L. or officinal sage in the region of the northeastern algerian. To do this, the extracted essential oils were separated and identified by Gas Chromatography coupled with a Mass Spectrometry (GC/MS) and their antibacterial activity against some strains responsible for certain infectious diseases was evaluated, in vitro, on Mueller-Hinton medium. The obtained results showed that the isolated essential oil is constituted of nineteen terpene compounds with a predominance of the α-thujone (about 37%). The tests of the antibacterial activity revealed that the inhibition of the growth varies according to the bacterial species and the concentration of the tested natural product. Among all tested strains, five of them were very sensitive to the different concentrations of the obtained extract with great inhibition zones which can exceed 34 mm of diameter such as Pseudomonas aeruginosa ATCC 27853 and Escherichia coli 1554. The recorded inhibition zones often exceed those caused by the antibiotic (Rifampin 5 μg). These results are promising and provide a scientific validation for the massive use of this species. 

 



AUTEUR(S)
S. BENKHERARA, O. BORDJIBA, A B. DJAHRA

MOTS-CLÉS
Activité antibactérienne, Huiles essentielles, Salvia officinalis, Souche bactérienne, Rifampicine

KEYWORDS
Antibacterial activity, Essential oils, Salvia officinalis, Bacterial strain, Rifampin

BIBLIOGRAPHIE
archives.phyto.revuesonline.com/revues/60/10.1007/s10298-015-0925-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (306 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier