ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/2 - 2015  - pp.82-90  - doi:10.1007/s10298-015-0949-8
TITRE
L’alimentation méditerranéenne Facteur de protection vis-à-vis des cancers ?

TITLE
The Mediterranean Diet: How much protection against cancers?

RÉSUMÉ

La réponse à la question posée demande un rappel méthodologique d’une part sur la composition de l’alimentation méditerranéenne et éventuellement sur le mode de vie qui est traditionnellement corrélé à ces habitudes alimentaires dans les pays méditerranéens, et d’autre part sur les méthodes utilisées par l’épidémiologie pour évaluer l’adhésion des populations étudiées à ce type d’alimentation. Ces méthodes suivent une approche holistique en utilisant des profils alimentaires définis a priori à partir de la littérature et/ou de résultats d’études conduites en pays méditerranéens, soit a posteriori en mettant en évidence dans une population un profil alimentaire dont la composition se rapproche de l’alimentation méditerranéenne traditionnelle. La relation entre ces profils alimentaires et les cancers les plus fréquents est ensuite décrite. Seules les études a priori établissent un lien entre l’alimentation méditerranéenne et le cancer colorectal, et les résultats les plus convaincants sont observés dans les populations méditerranéennes et avec le score le plus proche de l’alimentation méditerranéenne traditionnelle : HR : 0,50 (0,35-0,71). Pour le cancer du sein, de la même façon on constate que le score a priori n’est associé à une réduction de risque significative que s’il est constitué selon l’alimentation traditionnelle comprenant notamment l’huile d’olive. Ceci est retrouvé dans les études a posteriori : HR : 0,85 (0,75-0,95), avec un caveat sur un éventuel excès d’apport énergétique et sur les sources de ces excès. Ni les études a priori ni celles a posteriori, dont aucune n’est conduite en pays méditerranéen, ne montrent d’association entre cancer de la prostate et profil méditerranéen. Les plus rares études portant sur d’autres cancers sont énoncées, ainsi que les hypothèse mécanistiques, avant de conclure sur la nécessité d’inclure l’alimentation méditerranéenne dans un mode de vie comprenant les autres facteurs de prévention des cancers que sont la pratique de l’exercice physique, l’absence de tabagisme et la consommation modérée de boissons alcoolisées.



ABSTRACT

A brief recall of the components of the traditional Mediterranean diet and of the methodology used to globally capture the adherence of populations to the Mediterranean diet. These holistic methods design dietary patterns either a priori or a posteriori. A priori dietary patterns propose a list of components supposed to represent the traditional diet as described in the litterature, when a posteriori dietary patterns identify eventual Mediterranean patterns in the assessed food intake of a population. The relationship between food patterns and cancers is then described. Only a priori dietary patterns show an association between colorectal cancers and Mediterranean diet, significantly within Mediterranean populations using an a priori score close to the traditional Mediterranean diet: HR: 0,50 (0.35-0.71). This observation holds for breast cancer, and olive oil appears to be important among the components of the diet. This results is also found for a posteriori studies: HR: 0.85 (0.75-0.95), with the attention called on the deleterious effect of excessive energy intake and of the sources of this excess. Few studies consider other cancers. They are briefly reported, as mechanistic hypotheses. The conclusion underlines the necessity to comprehend the Mediterranean diet not only as a dietary pattern but as a lifestyle, characterised by physical activity, the absence of tobacco smoking and a moderate consumption of alcoholic beverages.



AUTEUR(S)
M. GERBER

MOTS-CLÉS
Alimentation méditerranéenne, Profil a priori, Profil a posteriori, Cancers, Mode de vie

KEYWORDS
Mediterranean diet, A priori dietary pattern, A posteriori dietary pattern, Cancers, Lifestyle

BIBLIOGRAPHIE
archives-phyto.revuesonline.com/revues/60/10.1007/s10298-015-0949-8.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (168 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier