ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/3 - 2009  - pp.150-156  - doi:10.1007/s10298-009-0382-y
TITRE
L’arganier ou la richesse d’un patrimoine

TITLE
The argan tree, a treasure of our heritage

RÉSUMÉ

L’arganier, Argania spinosa (L.) Skeels, Sapotacée du sud-ouest marocain, est un arbre endémique, patrimoine national et mondial á la fois. Arbre forestier á rôle écologique, luttant contre l’érosion des sols et fourrager, alimentant les troupeaux de caprins, il est également fruitier. On extrait de son amandon l’huile d’argan, réputée internationalement pour ses qualités diététiques et cosmétologiques. Son tourteau, résidu de l’extraction de l’huile, renferme un mélange de sept saponines triterpéniques bidesmosidiques dont l’étude de toxicité aiguë a révélé une toxicité importante par voie intrapéritonéale et trés faible par voie orale. De même, ces arganines ne présentent aucune toxicité chronique par voie orale. Leur pouvoir analgésique périphérique et anti-inflammatoire a été démontré á partir de 50 mg/kg v.o. in vivo et avec des CI20 ou CI25 piégeantes de radicaux libres in vitro. Sans action sur la synthe`se des prostaglandines PGE2, la voie d’une action antileucotrie`ne LTB4 par une action inhibitrice de la lipo-oxygénase est soupcçonnée. De même, une action anti-inflammatoire par voie topique des arganines a été mise en évidence et, par voie orale, ont été évaluées les actions sédative, neuroleptique, hypothermisante et antipyrétique, diurétique, antibactérienne, antifongique et antileishmanienne in vitro; les résultats de cette large évaluation sont en cours de publication. Les atouts importants de l’arganier ont entraîné un surpâturage et une surexploitation, générant une déforestation accélérée, évaluée á 600 ha d’arganeraie perdus annuellement. C’est ainsi qu’a été créée, en 2004, la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier, en initiant rapidement un programme de sensibilisation des populations á l’utilisation de l’énergie solaire tout en ayant promu et coordonné lamise en place de l’indication géographique (IG) de l’huile d’argan. De même, la fondation s’allie au ministe`re de la Santé pour nombre d’actions dont la lutte contre les morsures de scorpions en arganeraie, ainsi qu’á la Gendarmerie royale ou á la Recherche scientifique. Elle accorde également une large place aux différents partenariats qu’elle peut nouer, notamment avec les entreprises cosmétiques axées sur l’utilisation de l’huile d’argan, afin de faire bénéficier les populations qui vivent de l’arganier, estimées á plus de trois millions de Marocains, des retombées socioéconomiques du développement de la filière.



ABSTRACT

The argan tree, Argania spinosa (L.) Skeels, which belongs to the Sapotaceae family of southwest Morocco, is an endemic tree that is part of national and world heritage. Used in forestry to resist soil erosion and in agriculture as goat fodder, it also bears fruit. Argan oil is extracted from the kernel and is famous throughout the world for its dietary and cosmetic properties. The paste resulting from oil extraction contains a combination of 7 triterpene bidesmosidic saponins, which have been shown to be extremely toxic when delivered interperitoneally but much less so when taken orally. Similarly, these arganines do not have any chronic toxicity when taken orally. Their peripheral analgesic and anti-inflammatory properties have been shown to operate at doses of 50 mg/kg and above in vivo, and they have been shown to capture free radicals in vitro. As there is no effect on prostaglandin PGE2 synthesis, it is thought that their effect is due to an antileukotriene LTB4 action resulting from lipoxygenase inhibition. Moreover, topical application of arganines has been shown to have an anti-inflammatory action while, administered orally, an assessment of their sedative, neuroleptic, hypothermic, antipyretic, diuretic, antibacterial, antifungal and in vitro anti-leishmanial properties has been carried out and the results of this wide-ranging study are soon to be published. The considerable advantages of the argan tree have led to its being overgrazed and over-used; resulting in rapid deforestation, estimated at approximately 1,500 acres of argan forest lost each year. It is for this reason that the Mohammed-VI Foundation for Research and Protection of the Argan Tree (Fondation Mohammed-VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier) was founded in 2004. It quickly implemented a program to increase public awareness of solar energy use, at the same time promoting and coordinating the establishment of a geographical argan oil map. The Foundation has also joined forces with the Ministry of Health with respect to a number of projects, including the fight against scorpion stings in argan forests, as well as working with the Moroccan Royal Police Force and Scientific Research. It is also keen to set up possible partnerships with cosmetics companies interested in argan oil and its uses, so as to pass on the socio-economic benefits of the sector’s development to the populations who make their living from the argan tree, estimated to be over 3 million Moroccans.



AUTEUR(S)
K. ALAOUI

MOTS-CLÉS
Arganier, Saponines, Analgésique, Antiinflammatoire, Fondation, Sauvegarde

KEYWORDS
Argan tree, Saponin, Analgesic, Antiinflammatory, Foundation, Protection

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (514 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier