ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/1 - 2012  - pp.10-18  - doi:10.1007/s10298-011-0665-y
TITRE
Extrait de feuilles d’olivier; tests in vitro vis-à-vis de Staphylococcus aureus, Salmonella Enteritidis et Pseudomonas aeruginosa; application sur la viande de dinde

TITLE
Olive tree leaf extract; in vitro tests on Staphylococcus aureus, Salmonella enteritidis and Pseudomonas aeruginosa; application in turkey meat

RÉSUMÉ

Dans cette étude, un extrait brut aqueux et l’oleuropéine ont été obtenus à partir de feuilles d’olivier de la variété azerradj. L’effet antimicrobien de ces composés a été déterminé par la méthode de diffusion sur gélose vis-à-vis de trois souches bactériennes pathogènes communes: Staphylococcus aureus, Salmonella Enteritidis et Pseudomonas aeruginosa. Ces composés se sont révélés très actifs contre l’ensemble des bactéries testées. Cependant, l’oleuropéine a montré une très forte activité vis-à-vis de Staphylococcus aureus (diamètre d’inhibition = 30,18 mm). L’activité antimicrobienne de ces deux composés a été confirmée par la méthode de microdilution (concentrations minimales inhibitrices: CMI). Les mêmes composés ont été additionnés à des escalopes fraîches de dinde expérimentalement inoculées avec les mêmes bactéries cibles à une charge initiale approximativement de 2 × 105 ufc/g. Tous les échantillons de viande ont été stockés à l’air libre à 8 ± 1 °C pendant sept jours, simulant les conditions réelles algériennes de conservation. Les résultats ont montré que les deux composés exercent une remarquable activité antimicrobienne durant toute la phase de stockage. Cependant, l’oleuropéine a montré une activité bactéricide sur Staphylococcus aureus. L’analyse sensorielle a révélé que l’odeur de la viande additionnée de ces composés reste acceptable au seuil de concentration antimicrobienne utilisée. Les résultats obtenus sont très encourageants et permettent de suggérer que les feuilles d’olivier possèdent des composés ayant des propriétés antibactériennes importantes, ce qui laisse prévoir leur application en industrie de la viande. De ce fait, nous avons essayé d’ouvrir une voie pour l’exploitation des feuilles d’olivier pour lutter contre des bactéries pathogènes dans la viande fraîche de dinde.



ABSTRACT

In this study, an aqueous crude extract and oleuropein were obtained from the leaves of the “azerradj” variety of olive tree. The antimicrobial effect of these compounds has been determined via the diffusion method on agar, against three common pathogenic bacterial strains: Staphylococcus aureus, Salmonella Enteritidis and Pseudomonas aeruginosa. These compounds have proven to be very active against all of the bacteria tested. However, oleuropein has demonstrated a much greater activity against Staphylococcus aureus (inhibition diameter = 30.18 mm). The antimicrobial activity of these two compounds was confirmed by the microdilution method (Minimum Inhibitory Concentrations: MICs). The same compounds have been added to fresh turkey escalopes that have been experimentally inoculated with the same target bacteria, at an initial load of approximately 2 × 105 cfu/g. All samples of meat were stored in the open air at 8 ± 1 °C for 7 days, simulating the real-life storage conditions in Algeria. The results demonstrated that the two compounds exhibited remarkable antimicrobial activity throughout the whole storage phase. However, oleuropein showed bactericidal activity against Staphylococcus aureus. Sensory analysis revealed that the smell of the meat with these compounds added remained acceptable at the threshold antimicrobial concentration used. The results obtained are very encouraging and it can be suggested that the leaves from the olive tree contain compounds that have significant antimicrobial properties, which can be applied to use in the meat industry. Thus, we have proposed that the leaves of the olive tree can be exploited in order to control pathogenic bacteria in fresh turkey meat.



AUTEUR(S)
D. DJENANE, J. YANGÜELA, F. DERRICHE, L. BOUARAB, P. RONCALES

MOTS-CLÉS
Feuilles olivier, Extrait brut, Oleuropéine, Pathogènes, CMI, Activité antibactérienne, Dinde

KEYWORDS
Olive tree leaves, Crude extract, Oleuropein, Pathogens, MICs, Antimicrobial activity, Turkey

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,24 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier