ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/6 - 2012  - pp.342-349  - doi:10.1007/s10298-012-0740-z
TITRE
Composés bioactifs des Crucifères : un apport bénéfique dans notre quotidien

TITLE
Bioactive compounds from crucifers: a beneficial gain in our everyday life

RÉSUMÉ

Les Crucifères, ou Brassicacées, constituent une famille importante de plantes — moutarde, chou, radis, navet, cresson, roquette, wasabi, colza, etc. — qui sont couramment utilisées en alimentation humaine et animale, mais aussi dans des applications pharmaceutiques, cosmétiques et tinctoriales. Du point de vue phytochimique, cette famille végétale est caractérisée par des produits naturels soufrés appelés glucosinolates (GLs). Lorsque les cellules de ces plantes sont endommagées, les glucosinolates sont dégradés par la myrosinase, une enzyme présente dans des compartiments cellulaires séparés, libérant ainsi de nombreuses molécules. Des isothiocyanates (ITCs) sont majoritairement formés, mais aussi des nitriles, thiocyanates et oxazolidinethiones, selon la structure du glucosinolate (GL) de départ et les conditions physicochimiques de l’hydrolyse. Nous présentons quelques exemples d’utilisation des extraits végétaux de Brassicacées, en évoquant certaines avancées, notamment sur la mise en évidence de bioactivités des ITCs et des glucosinolates.



ABSTRACT

Crucifers, i.e. Brassicaceae, constitute a large family of plants — mustard, cabbage, radish, turnip, cress, rocket, wasabi, oilseed rape, etc. — that are routinely used in human and animal nutrition but also as pharmaceuticals, cosmetics and dyes. From a phytochemical point of view, this plant family is characterized by sulfur-containing natural products called glucosinolates (GLs). When the plant cells are damaged, glucosinolates are degraded by myrosinase, an enzyme present in separate cell compartments, thus generating diverse molecules. Isothiocyanates are mainly formed but nitriles, thiocyanates and oxazolidinethiones can also be produced, depending on the structure of the starting glucosinolate (GL) and physicochemical conditions of hydrolysis. We present some prospects for the utilization of cruciferous plant extracts. We address some of the achievements, mainly highlighting the bioactivities of isothiocyanates and glucosinolates.



AUTEUR(S)
S. MONTAUT, P. ROLLIN, G.R. DE NICOLA, R. IORI, A. TATIBOUËT

MOTS-CLÉS
Brassicacées, Glucosinolates, Isothiocyanates, Sulforaphane, Érucine, Raphasatine, Moringa oleifera

KEYWORDS
Brassicaceae, Glucosinolates, Isothiocyanates, Sulforaphane, Erucin, Raphasatin, Moringa oleifera

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,52 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier