ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Phytothérapie

1624-8597
De la Recherche à la Pratique
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2001 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 11/1 - 2013  - pp.31-38  - doi:10.1007/s10298-012-0736-8
TITRE
Potentialité des huiles essentielles dans la lutte biologique contre la mouche blanche Bemisia tabaci Genn.

TITLE
Potentiality of essential oils for control of the whitefly Bemisia tabaci Genn., a greenhouse pest

RÉSUMÉ

Les huiles essentielles (HE) de trois espèces aromatiques récoltées en Côte-d’Ivoire, Lippia multiflora, Melaleuca leucadendron et Erigeron floribundus, ont été analysées par chromatographie en phase gazeuse (CG/DIF) et chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CG/SM); les profils chromatographiques obtenus ont été comparés à ceux de leur espace de tête (ET). Les composés majeurs de l’essence de Lippia multiflora et de son ET sont le linalol, le 1,8-cinéole, le (E)-nérolidol et le citral. L’HE de Melaleuca leucadendron et son ET sont dominés par le 1,8-cinéole, le viridiflorol et l’α-terpinéol. Le limonène, le (Z)-β-farnésène, le (E)-β-caryophyllène et le (Z)-lachnophyllate de méthyle sont les composés majoritaires de l’HE d’Erigeron floribundus tandis que le limonène associé au myrcène et au germacrène D prédomine dans l’ET. L’évaluation de l’effet insecticide de ces HE contre la mouche blanche Bemisia tabaci a été réalisée au laboratoire par une méthode de fumigation dans un récipient clos. Les résultats montrent un effet insecticide des trois HE pour une dose de 0,4 μl d’HE/l d’air après 24 heures d’exposition, avec une efficacité significativement plus élevée dans le cas de Lippia multiflora et de Melaleuca leucadendron (TL



ABSTRACT

The essential oils of the three aromatic plants Lippia multiflora, Melaleuca leucadendron and Erigeron floribundus collected in Ivory Coast were analyzed by GC and GC/MS; their chemical compositions were compared to those of their headspace extracted by a Monotrap method. The major components of Lippia multiflora essential oil were the same in its headspace: linalool, 1,8-cineole, (E)-nerolidol and citral. The essential oil of Melaleuca leucadendron as well as its headspace were dominated by 1,8-cineole, viridiflorol and α-terpineol. Limonene, (Z)-β-farnesene, (E)-β-caryophyllene and (Z)-methyl lachnophyllate were the major components of Erigeron floribundus essential oil while its headspace was characterized by high amounts of limonene, myrcene and germacrene D. The essential oils were tested against Bemisia tabaci using a fumigation method. The three samples presented an insecticidal activity after 24 hours. Nevertheless, Erigeron floribundus essential oil was less efficient compared to the other ones. The relationship chemical composition/biological activity and the potential uses of these essential oils as biopesticides are discussed.



AUTEUR(S)
E.V. TIA, P. LOZANO, C. MENUT, Y.F. LOZANO, T. MARTIN, S. NIAMKÉ, A.A. ADIMA

MOTS-CLÉS
Huiles essentielles, Lippia multiflora , Mel , leuca leucadendron , Erigeron floribundus , Bio-insecti, cide, Bemisia tabaci

KEYWORDS
Essential oils, Lippia multiflora , Melale , ca leucadendron , Erigeron floribundus , Biopesticide, Bemisia tabaci

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,41 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier